La rentrée scolaire d’un enfant au foyer. Jamais de crèche, un handicap?

Mes vieux et moi, l’autre jour, nous sommes allés visiter l’école dans laquelle je suis inscrite.

L’institutrice s’est empressée de demander à ma vieille le nom de la crèche que j’ai fréquentée depuis ma naissance.

Quel visage déconfit lorsque mes vieux lui ont répondu en chœur: « Aucune crèche, avec maman à temps plein depuis la naissance! ». Tellement choquante cette réponse. Pas de crèche?

Pour cause, il paraît que les enfants au foyer sont moins sociables les premiers jours d’école. Moins dociles. Trop gâtés peut-être. Pas assez cadrés. Plus capricieux.

Moins bien en quelque sorte.

Mon « cas » inquiète donc, alors que personne ne me connaît. Je suis déjà hors norme. Une alien. Celle « à surveiller de près ». Celle qui a manqué de quelque chose. Manqué de stimulations. De limites. Manqué d’expériences sociales.

Une sauvage presque.

En quoi serait-ce une tare que d’être un enfant au foyer? J’ai vu d’autres Minus pendant ces 2 ans, tout va bien, je n’ai pas l’impression d’être seule au monde, on déstresse les mecs! 😉

Pourquoi les limites seraient-elles forcément moins bien connues, comprises et respectées par un enfant au foyer? T’inquiète, avec mes vieux, pas question de négocier certains trucs. Je n’ai pas le droit de me promener nue par exemple, ou de bouffer des animaux vivants. Je ne suis donc pas si sauvage que ça! Je dois manger à table. Si je me lève sans raison « acceptable », mes vieux débarrassent la table, parce que je dois respecter le travail de la personne qui entretient les lieux. Je dois manger mes légumes pour faire le plein de vitamines, je n’ai pas le choix, mes vieux disent qu’ils sont garants de la santé de mon petit corps (à mon grand regret 😉 ). Alors, plus laxistes que des puéricultrices mes vieux? Vraiment?

La crèche prépare-t-elle forcément mieux les enfants à l’école que la vie au foyer? Peut-être…

Mais prépare-t-elle mieux à la vie? Surement pas. Elle n’est qu’un laboratoire. Un lieu où des expériences de vie sont observables. Mais ce n’est pas LA vie. C’est moins la vie que d’aller au parc rencontrer de vrais enfants avec leurs cultures différentes, leurs parents différents, des limites différentes à respecter. Des pratiques éducatives différentes. Des gestes d’amour différents. Tout cela me permet de confronter les réalités. De me forger mon opinion petit à petit. De faire connaissance avec le monde.

Tout ceci est donc tellement absurde.

Une éducation de masse mieux réputée qu’une éducation personnalisée. Mieux vue. Préférée. Moins crainte.

J’ai déjà une étiquette. Je suis celle qui n’est pas comme les autres.

Mes parents sont persuadés que ma différence est ma richesse.

Mais ils ne peuvent s’empêcher de craindre que l’école n’étouffe cette étincelle. Me fasse rentrer dans les rangs. Dans le moule. M’empêche d’être moi, petite fille unique, dans mes qualités comme dans mes défauts, au profit d’une âme de groupe. Qu’elle tue ma curiosité naturelle.

Qu’ils ne s’inquiètent pas, qu’ils continuent à me faire confiance et à m’écouter, toujours.

Voilà ce qui élève: la confiance et le dialogue.

Je resterai toujours unique, même si le bain scolaire m’invite à me fondre dans une masse et à me comporter différemment de ce que je suis à la maison. Je sais que chez-moi, je peux être qui je suis sans me conformer.

Featured image

J’y ai le droit de négocier, même du haut de mes 2 ans et demi. J’ai le droit de remettre en question. J’ai le droit d’avoir peur, d’être en colère, ou très heureuse au point de crier, chanter sans que ça ne dérange un groupe classe.

L’école n’est qu’un laboratoire finalement, tout comme la crèche. Du coup logique que la transition puisse être considérée comme plus facile. Mais la vie n’est pas un laboratoire.

(Bon, ce labo, je l’espère sympa quand même! 😉

Il paraît qu’on peut y faire un max de bêtises, du coup, j’ai hâte d’y aller!

Et puis, on m’a dit qu’il y a plus de Minus que d’adultes là-bas, ça me paraît pas mal pour une conquête du monde, pas vrai Minus!? 😉 )

@suivre

@Plus dans l’bus Minus

Le père-Noël est un salaud.

Il fait froid.
Il fait sombre.
L’hiver s’installe doucement.

Mais depuis quelques jours, bonheur, les gens sourient.
Tout le monde court dans les magasins.
Les maisons clignotent.
La fumée sort des cheminées.

Et mon blog est consulté plus que jamais pour ma recette des spéculoos maison.

Les cadeaux commencent à sommeiller sous le sapin.

Et puis, mardi soir, il paraît que les enfants n’iront pas se coucher tôt!

Bonnes nouvelles.

J’aurais pu écrire un billet là dessus.

Mais non.

Aujourd’hui, je pense à ceux qui n’ont pas les moyens de vivre ces fêtes sans se sur-endetter.
A ceux qui vivent dans la rue, et qui ne liront jamais ce billet.
A ceux qui n’ont pas d’argent pour se chauffer.
Pour manger à leur faim.

pnoel
Pour ça, moi, j’aime pas les fêtes.
Le père-Noël est un salaud.
Voilà.

Des bisous quand même ❤

crédit photo: levillageduperenoel.fr

5 choses à savoir pour tout obtenir de ses vieux au magasin.

Salut Minus.

Tu le sais, le vieux est une espèce particulièrement difficile à cerner.
Ils ne réfléchissent pas pareil que nous, les enfants.

Un réel manuel d’utilisation serait le bienvenu, mais il n’est pas fourni à l’achat.

Ce n’est rien. J’ai étudié la question pour toi. Car, tout comme moi, tu veux conquérir le monde, et que cela passe absolument par l’éducation de ton vieux (j’ai hésité avec le terme asservissement, tu choisiras.)

Je te livre ici le secret du vieux au magasin.

1. Le vieux est manipulateur. Méfie-toi. Il te charge d’une mission bidon (tenir la liste, pousser la mini-charrette) pour de distraire de ton but premier: obtenir tout ce que tu désires et que tu n’as pas l’occasion de t’offrir (parce que ton vieux estime que t’es trop jeune pour l’argent de poche. Tsss.)

2. Le vieux est radin. Si tu te roules par terre pour obtenir le dernier jouet à la mode, pitié, regarde d’abord les chiffres inscrits sur le ticket! Ne fais pas de crise pour un truc à plus de 5 €, tu ne l’obtiendras jamais. Le vieux se sent faible lorsqu’il cède à tes exigences, rends-lui la tâche moins difficile! Moins ce sera cher, plus il se dira « Boh…. Si ça lui fait plaisir… Finalement, ça ne me coûte pas grand chose! ». BINGO.

3. Le vieux est pressé. Il court toute la journée. Alors marche lennntement. Très lentement. Comme ça, le vieux décidera peut-être de te proposer une carotte devant ton joli nez mutin, en te proposant un bonbon si tu arrives le premier à la caisse! Il croira t’avoir eu. Erreur. C’est toi qui tiens les rênes. Toi.

4. Le vieux est sensible. Si tu n’as pas d’autre moyen d’obtenir ce que tu désires: pleure! Mais à chaudes larmes, pas des cris stridents bidons! Pense à la fin du monde, et pleure. De tristesse. Tu verras… Au pire du pire, t’auras droit à un câlin! C’est déjà pas si mal.

5. Le vieux a peur du regard d’autrui. Alors rends-le mal à l’aise. Dis-lui « tu m’avais promis », comme ça tout le monde verra quel mauvais parent il est! Crie bien fort que tu n’as jamais de cadeau, toi, contrairement à ta sœur! Bref. A toi de faire preuve d’imagination.

Si tu suis ces conseils, je suis persuadée que tu parviendras à tes fins. Ne te laisse pas berner! Certains parents ramènent des trucs de la maison pour te distraire, ou acceptent que tu tiennes des trucs dans tes mains (et les redéposent en partant). Sache-le.

#NotrePeupleVaincra!

@plus Dans l’bus Minus! Dis-moi ce que tu fais pour éduquer tes vieux au magasin, ça m’aidera peut-être à peaufiner ma stratégie! Mouahahaha 😉

66396_432570856829909_1556505249_n

Faisons connaissance, Minus!

Salut Minus!

Ma maman m’a prêté le clavier de l’ordinateur, en échange de la télécommande de la télévision! Je pense que j’ai gagné au change.

Ne te méprends pas! Malgré mon franc parler, et mon verbe, je suis un bébé: je suis née en même temps que ce blog, en Janvier 2013… Le plus beau jour de ma vie je pense. Enfin la liberté!

Bon, copain, je suis venue, j’ai vu, mais je n’ai pas encore vaincu.

Mon objectif? Rassembler une armée de Minus comme moi pour découvrir et conquérir le monde (peut-être aussi le refaire) (un peu) (parce que je constate déjà qu’il ne tourne pas bien rond).

Bon, tu m’suis!? C’est par ici!

Levons un verre à la création d’ce blog!

Santé! 😉

(PS: Si tu veux comprendre quelque chose au principe de ce blog, je te conseille d’aller lire les quelques mots de ma mère, ici, en page d’accueil! Je pense que ça peut t’être utile! 😉 T’inquiète, elle nous lâchera ensuite, promis! C’est notre QG ici!)

Une soirée en amoureux (spectacle de Jules: « Bientôt papa? »)

{La mam’ au clavier}

J’ai un an et un mois, en âge de maman.

Une jeunette.

Une débutante.

Une Minus.

Je ne suis plus tout à fait novice, mais pas encore expérimentée.

Plus tout à fait naïve, mais pas encore désabusée.

 

femmeaufoyerok

 

Je me rappelle bien de ma vie de « nana pas mère », que j’ai mille fois regrettée ces derniers mois.

Mais je me rappelle encore mieux de ces moments de bonheur à l’état pur que ces mois chaotiques m’ont offerts, comme pour compenser.

Aujourd’hui, je suis un bateau de croisière. Une maman qui a retrouvé les meilleurs moments de sa vie de femme, et qui profite de sa vie de mère (comme une camée qui ne laisserait pas une seule poussière de coke sur la table)!

Un bateau de croisière, qui fait des loopings. 😀

Mardi dernier, le 18 Juin 2013, le paternel et moi avons décidé de nous accorder une virée en amoureux!

Au programme, restau et théâtre. Trois humoristes se succèdent sur scène pour nous offrir le meilleur d’eux-mêmes… Jules (dont minussette a obtenu l’interview que tu peux lire ici), Jérôme de Warzée, et PE en première partie.

A la bourre, comme toujours, nous voilà à 19h20 dans un bar à pâtes:

« Votre mission, si vous l’acceptez, nous faire sortir d’ici pour 19h45, l’estomac rempli de trucs comestibles ». (On ne lui a évidemment pas parlé de l’autodestruction de nos billets au moment de l’addition).

Défi relevé brillamment. Sauf que voilà…. La salle. Cette salle est introuvable (bor*el de m****rde).

Et le pater’, c’est vraiment pas son genre de demander sa route.
Et moi, la mam’, c’est vraiment pas mon genre d’être patiente (et confiante).

Bon. Il trouve. C’est bon, je le garde encore un peu. Dix ans qu’on partage nos vies, et il a l’air de s’améliorer en sens de l’orientation (merci GPS du Galaxy S4).

SUBLIME cadre.

1279801955_106415726_3-le-Bouche-a-Oreille-Bruxelles-1279801955

Le bouche à oreille. Tu es sur le trottoir, tu longes un mur géant et tu passes la porte pour te retrouver sur une terrasse lumineuse et fleurie, où tu peux boire un verre! … Surprise, voilà qu’on aperçoit quelques V.I.P. de la télévision et de la radio Belge!
(Je te rappelle que nous sommes dégoulinants à cause de notre course/ pâtes en 10 minutes/ 30° degrés dehors… Bien la honte quoi…)

Au piano-réception, une jeune femme plus que souriante nous accueille. Le spectacle n’a pas encore commencé (HALLELUJAH!)

Première excellente surprise: PE. Pierre Emmanuel. Son site: http://www.lesitedepe.com/ . Ce mec est fort. De l’humour « trash convivial » comme il le dit si bien lui-même, tout à fait ce que le pater’ adore! D’ailleurs, on a décidé de réserver nos places pour son spectacle entier, en Novembre!

Ensuite, le célèbre Jérôme de Warzée. Son site: http://www.jeromedewarzee.eu/ . Pour tout vous dire, je partais avec un petit à-priori sur ce M’sieur.
La première fois que je l’ai entendu à la radio, il parlait d’un sujet qui me touche perso, et j’ai donc eu un peu de mal à l’écouter sans être « sur la défensive ». C’est con, je sais, mais ça s’commande pas! 😉

Et là, j’ai entendu tous ces gens rire aux éclats dans la salle… alors  j’ai baissé ma garde pour profiter du spectacle que j’ai finalement beaucoup apprécié. De l’humour un peu intello, il faut le dire, un style linguistique parfaitement maîtrisé, et un jeu scénique très dynamique et soutenu: ce mec a vraiment du talent, à la fois dans l’écriture et le jeu!

999270_146562675535484_1275097916_n

Jérôme à gauche, Jules à droite

Et puis Jules… son site: http://www.lesitedejules.com
Réel coup de cœur de la soirée! A la fois pour le pater’ et moi.
Son spectacle s’appelle « Bientôt papa? », et met en scène les divagations d’un homme d’une trentaine d’années, futur papa presque pas angoissé, presque pas râleur, presque pas taquin avec sa femme. « Un homme, un vrai » en fait!  🙂

J’ai adoré me laisser piéger, et croire quelques instants que cet homme se livrait sur son histoire, pour de vrai.
J’ai adoré l’humilité de Jules, qui n’hésite pas à interagir de façon spontanée avec le public.
J’ai adoré le jeu de ce comédien, jeu sans fioritures extravagantes, tout en simplicité, tout en sympathie, en sourires, en douceur.
J’ai adoré rire sur des extraits de spectacle pleins de bon sens et de sincérité.
J’ai adoré l’amour que ce Monsieur semble porter à sa femme, Margaux, dont il parle comme d’un trésor (d’ailleurs, tu sais, la nana au super sourire, à l’entrée? C’est elle, Minus! La vraie! 🙂 )
J’ai adoré le thème du spectacle, tout simplement: écouter un papa qui se livre, et me demander si mon chéri a ressenti la même chose avant de devenir papa. Me demander ce qu’il dirait à cet homme pour le rassurer sur ce rôle de père.
Bref: Jules, un humoriste vraiment drôle et touchant au possible, dont je ne peux que vous recommander le spectacle « Bientôt papa? ».

Il revient pour quelques dates en Belgique et en France, vous trouverez toutes les infos sur son site: http://www.lesitedejules.com

993526_145920068933078_78909860_n

Et puis, si j’avais un message perso passer à Jules, je lui dirais:

« Vraiment, fonce!!! Devenir parents, c’est formidable! ………… N’hésite pas, tu ne le regretteras pas!

………………… Enfin……………… Pas tout le temps………  » 😉

934736_508216009226542_334437487_n

@Plus dans l’bus!

5 trucs drôles à faire chez la nounou

Minus, pour la première fois de ma vie, je suis allée 2 jours d’affilée chez la nounou, sans ma mam’!

Il était temps qu’elle me lâche la couche celle-là, elle est un peu du genre pot-d’-colle si tu vois ce que je veux dire.

 

pins-badge-nounou-aimant-ou-epingle--1641324-sans-titre-1b-5b45b_570x0

 
Bref! Tout ça pour dire que chez la nounou, Minus, c’est le PARADIS quand t’es un p’tit nouveau!

Y a plein de trucs drôles à faire, un monde à conquérir!

Voici mes 5 préférés

 

1. Renie tes parents dès que tu franchis la porte.

Tu plonges dans les bras de la nounou à ton arrivée, et tu arrêtes de calculer tes vieux dès qu’ils te déposent. Regarde leur tête: drôle drôle drôle!!!! Savoure ton pouvoir; Minus! 🙂

2. Montre du doigt la tartine que ton pote Minus tient dans la main.

(Alors que t’as déjà eu ton petit déj’, évidemment!).

Fais la moue. TU AS FAIM. Horriblement faim. Avec un peu de chance, sa mam’ lui aura permis du Nutella? Et la nounou voudra bien t’en donner aussi? (Mais ouiii va que maman est d’accord, nounou… J’t’assure! Je montre tellement que j’aime ça, c’est que j’y ai déjà goûté nan? 😉 )

3. Un mioche tient un jouet qui te fait de l’œil? Minus… Ne sois pas idiot…

Approche-toi de lui avec un AUTRE jouet, et fais mine d’y tenir: dans quelques secondes, cette banane voudra le tien… Et tu pourras donc choper ton trésor sans même avoir frappé qui que ce soit! (ça s’appelle: l’art de la manipulation, j’tiens ça d’mon pater paraît-il… 😉 )

4. Un petit dortoir pour Minus? LA CLASSE! 😀

On te dépose dans ton lit? Youhou! Ne dis rien, il faut que tu aies l’air fatigué et conciliant: tu pourras faire pâlir le carnaval de Rio dans quelques minutes, en réveillant tout le monde pour la conquête du monde! 😉

5. Tes vieux arrivent en retard, comme tous les jours, évidemment…

Sache que ta nounou, elle DETESTE ça! 😀 Elle a l’air douuuce là, tranquille, mais en réalité, elle écrase les bananes de la purée du lendemain avec ses mains, dans ses poches. PILE le bon moment pour faire n’importe nawak! 😀 T’as soif, t’as faim, tu cours partout, tu ouvres la petite barrière, tu veux dire au revoir à tout le monde pour la trentième fois: sois inventif. Et surtout, observe la tête de tes vieux, épuisés par leur journée de travail, qui ne disent rien parce que la nounou est là, ET la nounou qui a envie de te dire « mais rentre faire tes bêtises chez-toi le môme! Ma journée est finiiiie, meeeerde » mais qui se dit juste que tes vieux sont là pour gérer! 😀 NO MEN’S LAND!!! Liberté du Minus!!! 😀

Bref, la nounou, j’adore…. (D’autant plus que moi, mes nounous, ce sont ma mamie et ma marraine, toutes les deux assmat! 😉 Si ça c’est pas top….)

❤ Et vous? Nounou? Pas nounou? Vous aimez bien y faire quoi? (Inspirez-moi!) 😉

@Plus dans l’bus les Minus! 🙂